Nathalie Dolmans Fotografie

Quatre points sur le poing: une nouvelle campagne pour dire non au harcèlement scolaire

La nouvelle édition de ‘Move tegen Pesten’ (Bouge contre le harcèlement) a été lancée ce week-end par la chaîne pour enfants Ketnet, de la VRT. L’an dernier, la campagne avait fait un véritable tabac. D’innombrables photos de quatre points sur le poing, qui symbolisent la lutte contre le harcèlement à l’école, avaient déferlé sur le Net. Pas moins de 240.000 personnes avaient en outre signé le ‘Manipest’, qui engage les participants à activement agir contre le phénomène.

Le nouveau ‘Manipest’ est depuis ce dimanche en ligne. En y adhérant, les signataires promettent de respecter quatre engagements : désapprouver le harcèlement à l’école et refuser d’y participer, oser en parler, n’exclure personne, et défendre les victimes du phénomène. Chacun de ces quatre engagements est symbolisé par un point, que le participant pourra marquer sur sa main.

L’an dernier, la campagne de Ketnet avait fait un véritable buzz. Des dizaines de milliers de photos avaient circulé sur les réseaux sociaux, et de très nombreux artistes, sportifs, acteurs ou animateurs avant rejoint le mouvement.

Cette nouvelle édition est une fois de plus lancée dans le cadre de la semaine flamande contre le harcèlement, qui se tient du 22 février au 1er mars, et à laquelle de nombreuses les écoles,  mouvements de jeunesse et organisations sportives participeront activement. La campagne sera clôturée par le ‘Antipersival’, qui accueillera les performances de plusieurs artistes.  

© VRT - Joost Joossen