ans brys

Le festival baroque a stimulé le tourisme à Anvers l’an dernier

La métropole portuaire a pu compter l'année passée sur 4,6 millions de touristes qui y sont restés séjourner, ce qui représente une augmentation de 20% par rapport à 2017. La cité a également accueilli près de 15 millions de touristes d'un jour (+2%). Le festival dédié au style baroque n'est pas étranger à ce succès, estiment les autorités de la ville, puisque certains monuments liés au peintre Pierre Paul Rubens - comme la cathédrale Notre-Dame et l'église Saint-Charles-Borromée - ont attiré de nombreux curieux. Respectivement quelque 336.000 (+20%) et 287.000 (+35%) personnes.

Le zoo d'Anvers reste l'attraction majeure de la ville, avec 1,15 million de visiteurs (+5%) l’an dernier. Le MAS (Museum aan de Stroom, photo) suit le parc animalier à distance respectable (701.000 amateurs), tandis que le Middelheimmuseum complète le top 3 avec 449.000 flâneurs. DIVA, le nouveau musée du diamant, enregistre une belle affluence pour sa première année d'ouverture avec 67.000 visiteurs depuis la fin mai.

La majorité des touristes d'un jour étaient de nationalité belge (58%), suivis par les Néerlandais (51% des visiteurs étrangers), les Allemands (9,4%) et les Français (9,2%).

Les séjours de plus longue durée n'ont à l'inverse séduit que 30,8% de Belges, contre 38,3% de Néerlandais parmi les touristes d'origine étrangère, 13% d'Allemands, 9,6% de Britanniques et 7,6% de Français.

La cité du géant Druon Antigone s'est révélée particulièrement attractive en juin et en septembre grâce à des événements d'envergure comme le festival technologique SuperNova (photo, à g.), souligne encore la ville. Le taux d'occupation des hôtels a alors atteint 75,8%, soit 3% de plus qu'en 2017.