Un policier arrêté dans l'enquête sur un trafic de drogues et d'armes à Anvers

Un agent de la police locale a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur l’organisation criminelle à grande échelle Y. à Anvers. C’est ce qu’a indiqué le parquet anversois ce vendredi après-midi, confirmant une information de VRT Nieuws. L’agent est soupçonné d’avoir livré des services à l’organisation qui serait coupable de trafic de drogues et de blanchiment d’argent. Quatorze suspects ont déjà été arrêtés dans cette affaire.

Une famille assyrienne Y. est impliquée dans un trafic de drogues et d'armes, des activités de blanchiment d'argent et de corruption. L'organisation criminelle cherchait également à acquérir une influence au sein de la police, d'administrations communales, de ports, du système bancaire, dans les cercles politiques et au sein de l'Église.

Elle aurait sollicité plusieurs représentants des forces de l'ordre dans cette optique. Le policier en question aurait été arrêté jeudi soir vers 23h lors d'une perquisition dans un commissariat du nord d'Anvers. Il a comparu ce vendredi devant un juge d'instruction, qui l'a placé sous mandat d'arrêt. L’agent est soupçonné de corruption passive, de violation du secret professionnel, d’abus de confiance et de participation aux activités d’une organisation criminelle.

Un fonctionnaire communal corrompu aurait également fourni de faux documents d'identité contre rémunération à cette organisation. L'enquête avait débuté en novembre 2017.

Quinze personnes ont été interpellées mardi au cours de 46 perquisitions menées par la justice. Quatorze suspects ont ensuite été placés sous mandat d'arrêt.