Grâce à ce scanner les dermatologues pourront encore diagnostiquer plus rapidement un cancer de la peau

Lors d’un congrès de dermatologues à Bruxelles un nouvel appareil de détection précoce de mélanome a été présenté. Il s'agit d'un appareil portable de la taille d'un smartphone, qui permet au dermatologue de prendre plusieurs photos en même temps et de stocker les données immédiatement, puis de les comparer avec les photos précédentes. L’appareil a été mis au point par la société Barco de Flandre occidentale.
 

Actuellement, les dermatologues examinent les taches suspectes à l'aide d'un dermatoscope. La firme Barco a développé à présent le "Demetra", un appareil qui ressemble à un smartphone avec une poignée. Les médecins peuvent l'utiliser pour visualiser avec précision les taches cutanées suspectes. Cela se fait en prenant des photos avec de la lumière de différentes longueurs d'onde.

"Ces différentes longueurs d'ondes nous permettent d'examiner la peau plus en profondeur, ce qui peut aider à détecter encore plus de cancers cutanés prématurés", a expliqué Evelien Verhaeghe, chef du service de dermatologie de l'UZ de Gand.

Les images se retrouvent immédiatement dans une base de données. Grâce à l'intelligence artificielle, les dermatologues peuvent mieux comparer et identifier les évolutions possibles. Evelien Verhaeghe : "Une bonne comparaison est importante, car elle permet de remarquer plus rapidement les changements d’un grain de beauté et d'agir. En fin de compte, l'intention est de pouvoir faire un diagnostic assisté par ordinateur".

"Demetra" n'est destiné qu'aux médecins, pas aux patients. Les dermatologues devront payer des frais d'abonnement mensuels. Le logiciel est constamment mis à jour. UZ Gent et l'UZ Leuven soutiennent le projet et l'utilisent déjà. "Demetra" devrait également être lancé sur le marché dans le reste de l'Europe, vers le mois de juin, annonce le quotidien De Standaard.  Ce scanner cutané a été développé par Barco, en collaboration avec Vlaio, l'Agence pour l'innovation et l'entreprise du gouvernement flamand.