AFP or licensors

Elise Mertens remporte à Doha le plus grand titre de sa carrière

Elise Mertens (WTA 21) était aux anges, samedi soir, après avoir remporté le plus grand titre de sa jeune carrière au tournoi WTA Premier sur dur de Doha, doté de 916.131 dollars. La Limbourgeoise, 23 ans, a créé l'exploit en battant Simona Halep (WTA 3), 27 ans, encore n°1 mondiale à l'Australian Open en janvier, 3-6, 6-4 et 6-3 après avoir été menée 6-3, 2-0.

"Je ne m'attendais pas à me retrouver en finale cette semaine. Il y avait plein de joueuses extraordinaires dans le tableau", a-t-elle confié à la suite de sa victoire contre Simona Halep. "En outre, j'avais déjà perdu à deux reprises contre Halep. Cette victoire, c'est un grand moment pour moi. Atteindre les demi-finales d'un Grand Chelem, c'est évidemment un grand accomplissement, mais je voulais franchir une étape en remportant ce trophée. En particulier en battant des joueuses du Top 10, comme je l'ai fait trois fois de suite cette semaine. Je pense donc que ce titre, avec mon niveau de tennis, est le plus beau".

Elise Mertens réintégrera du coup le Top 20 à la WTA, qu'elle avait quitté après sa défaite au troisième tour à l'Australian Open contre l'Américaine Madison Keys.

Mais plus que la 16e place au classement qu'elle occupera ce lundi, ce titre à Doha devrait être un tremplin pour la suite. "Je l'espère en tout cas", dit-elle en souriant. "Il ne faut pas toujours regarder le résultat, mais plutôt le processus. Je m'étais par exemple très bien entraînée en Fed Cup, mais cela n'avait pas été une réussite. Et c'est ici que j'en retire les fruits. En tennis, une semaine n'est pas l'autre. La régularité est l'un des éléments cruciaux pour devenir une joueuse du Top. Kiki Bertens l'avait montré l'an dernier. Je ne pense pas au Top 10, même si j'ai battu trois joueuses qui en font partie cette semaine. Je dois continuer à croire en moi, garder les pieds sur terre, et travailler dur".

"C'est pour ça qu'on joue au tennis"

C'est pour ça qu'on joue au tennis, pour battre ces joueuses du Top 10, pour gagner des titres de ce genre", a-t-elle confié après sa victoire. "Je suis très contente de la façon dont j'ai joué cette semaine, du processus. Je jouais moins bien au début puis, au fur et à mesure, ça s'est amélioré. Le fait d'avoir battu deux joueuses du Top 10 (NdlR : Kiki Bertens et Angelique Kerber) m'a donné beaucoup de confiance. J'ai trouvé la solution aujourd'hui, même si c'était mal parti au premier set. C'est une grande joueuse, mais j'ai continué à croire que je pouvais le faire".

Il s'agit de la cinquième victoire en tournoi pour Elise Mertens, qui a toutefois dû faire appel à deux reprises à son coach, l'Australien David Taylor, de même qu'au kiné de la WTA, pour y parvenir.

"Il m'a dit de rester positive, de rester dans le match, que je méritais d'être là en finale après le tennis que j'avais pratiqué cette semaine. Ce n'est pas que j'étais nerveuse, mais mes frappes étaient trop longues", a-t-elle poursuivi. "Il m'a dit d'être agressive, de ne pas reculer, de ne pas la laisser jouer. C'était ça, le principal conseil. Continuer à accélérer, la faire courir, finir certains points à la volée. Le kiné, lui, m'a posé un tape au dos pour le bloquer. Elle frappait vraiment très bien la balle, c'était très propre. Mais j'ai continué à me battre. Garder mon service a été très compliqué, surtout au premier set, mais je suis restée positive", a-t-elle conclu.

Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved
AFP or licensors
AFP or licensors