"Les bières belges sans alcool ne font pas le poids face aux bières étrangères"

Les bières sans alcool ont le vent en poupe. L'an dernier, les ventes de ces bières dans nos supermarchés sont passées de 6 millions à 9 millions de litres. Ces chiffres sont cependant relatifs, puisqu'ils ne représentent que 4,2 % du volume total des ventes. Les brasseurs belges suivent cette tendance, mais selon Sofie Vanrafelghem, sommelière de la bière ou zythologue, ils feraient bien de passer à la vitesse supérieure, car plusieurs de nos bières sans alcool sont trop fades, trop aqueuses, voire ont un goût désagréable", a-t-elle confié dans De Markt (VRT).

Certaines bières sont estampillées "0,0% d’alcool", d’autres "0,5%". La réglementation belge datée du 31 mars 1993 autorise la mention "sans alcool" pour les bières qui ont une teneur en alcool de maximum 0,5%.

Les ventes de ces bières augmentent non seulement dans les supermarchés, mais aussi dans l'hôtellerie et la restauration : 1 restaurant sur 3, en Belgique offre à présent des bières sans alcool. Bien que les ventes dans ces points de vente soient limitées à 15,6 litres par point de vente par mois.

La bière sans alcool fait aussi une percée internationale a déclaré Sofie Vanrafelghem, lors de l’émission télévisée De Markt (VRT). Il est donc important pour nos exportations que les brasseurs belges soient dans le coup. Le métier de sommelier de la bière ou aussi zythologue allie l'art de déguster la bière à celui de l'harmoniser avec un plat.

"Au niveau mondial, la demande pour ces bières sans alcool devrait encore croître mais en Belgique ces variantes ne connaîtront jamais un grand succès" estime encore Sofie Vanrafelghem. "Je pense que le Belge préfèrera toujours aller boire un verre de bière avec alcool plutôt que deux ou trois bières sans alcool. L'alcool n'est qu'un ingrédient, même si les alternatives sur le marché sont déjà très bonnes ", a-t-elle confié.

"Mais même si l’offre augmente, plusieurs de ces bières sont encore trop fades ou trop aqueuses ajoute Sofie Vanrafelghem. En particulier les bières belges sont à la traîne.

"Nous avons une culture de la bière, avec des saveurs distinctes et des goûts magnifiques, mais dans ce domaine, nous sommes détrônés par les marques étrangères. L'Espagne, les Pays-Bas, le Danemark, mais aussi l'Allemagne ont maintenant des variétés savoureuses sans alcool".
Une étude comparative de Test-Achats montre également que la Belgique obtient de mauvais résultats. Cela montre que les bières belges sans alcool sont généralement moins bonnes en termes de goût. La bière danoise Mikkeller y obtient le plus de points, la bière néerlandaise Brouwers obtient la deuxième place mais est la meilleure vente. Maes 0,0% obtient toujours un score raisonnable, mais Jupiler 0,0% finit à la dernière place dans cette enquête.

La sommelière lance donc un appel aux brasseurs belges "Soyez créatifs avec les saveurs. Je me rends compte qu'il est difficile de créer une telle bière, précisément parce qu'il faut compenser cet alcool pour arriver au même goût, mais dans ce domaine aussi, la Belgique doit être et rester le pays de bière".