Chargement lecteur vidéo ...

Plus de 12.500 armes à feu interdites fondues chez ArcelorMittal

L'usine ArcelorMittal à Gand a détruit mercredi 12.552 armes rapportées l'année dernière durant la période d'amnistie, en présence des ministres de la Justice Koen Geens et de l'Intérieur Pieter De Crem. La période d'amnistie pour les armes à feu non autorisées s'étendait du 1er mars 2018 au 31 décembre 2018. Les particuliers avaient le choix entre plusieurs options: se séparer de leurs armes, demander une autorisation, les vendre ou les neutraliser. 15 600 personnes ont opté pour cette dernière option. Aujourd’hui, toute personne en possession d'une arme à feu illégale risque une amende allant jusqu'à 25.000 euros et cinq ans de prison.