Un nouveau transport européen de marchandises passe par le port gantois

Le port de Gand, en Flandre orientale, devient une plaque tournante entre le sud de l’Europe et la Scandinavie. Dès le mois de mars, quatre liaisons ferroviaires verront le jour avec l’Espagne, le sud de la France, l’Italie et la Turquie. Les marchandises arrivées à Gand seront expédiées en bateau vers le nord de l’Europe.

Pour la première fois, des entreprises pourront expédier leurs marchandises en train depuis le sud de l’Europe jusqu’à Gand, et les faire charger ensuite sur un bateau à destination de la Scandinavie. Ce qui représente des emplois supplémentaires créés au sein de la compagnie maritime DFDS.

Cet armateur effectue huit fois par semaine la liaison entre Gand et le port suédois de Göteborg. Ceci permet de retirer des routes quelque 120 camions par semaine.

La nouvelle liaison ferroviaire et maritime deviendra la liaison la plus rapide pour les marchandises entre la Turquie et la Scandinavie.

Les conteneurs seront d’abord acheminés de la Turquie vers le port italien de Trieste, en passant par la Mer Méditerranée. Puis ils seront placés dans un train à destination de Gand, avant d’être ensuite transférés sur un bateau dans le port flamand, à destination de la Scandinavie. Des marchandises venant de Turquie pourront ainsi rallier la Suède en sept jours.