Beersel ne veut plus de nouveaux habitants, pour rester une commune rurale

Située en périphérie sud de Bruxelles, dans la province du Brabant flamand, la commune de Beersel sent la pression de la capitale. Un nombre croissant d’habitants de la périphérie viennent s’y installer. Le conseil communal veut contrecarrer cette croissance en interdisant la construction d’immeubles à appartements sur son territoire. "Nous voulons que notre commune reste rurale", explique le bourgmestre Hugo Vandaele (CD&V, photo).

Beersel compte maintenant un peu plus de 25.000 habitants, mais en raison de la croissance de population dans la capitale, un nombre toujours plus élevé de citoyens viennent s’installer dans les communes vertes de la périphérie, en Brabant flamand. Notamment à Beersel.

Le bourgmestre Hugo Vandaele estime qu’il faut contrecarrer ce mouvement. "Nous avons maintenant dépassé les 25.000 habitants. Je pense que c’est un nombre suffisant par rapport à la superficie. Nous souhaitons conserver son caractère rural à la commune".

Pour ce faire, le bourgmestre envisage d’interdire la construction d’immeubles à appartements sur le territoire de Beersel. "Nous allons faire un effort maximum pour combattre les immeubles à appartements. Il n’y aura pas de 4e, 5e ou 6e étages. Concrètement, nous allons inscrire dans notre Plan d’aménagement du territoire que les constructions en hauteur sont interdites. Mais ce ne sera pas une tâche facile".

Hugo Vandaele réalise aussi que cette interdiction risque de faire monter les prix des logements existants. "Le marché de l’offre et la demande est un fait", réagit le bourgmestre.

A Dilbeek également

L’idée de stopper la croissance du nombre d’habitants semble faire se répandre. Fin janvier, le bourgmestre de Dilbeek, Willy Segers (N-VA), lançait une idée similaire : "Nous n’allons pas construire de mur, ni fermer des sorties d’autoroutes", expliquait le maïeur à l’époque. "Mais nous allons interdire les projets de lotissement. Les nouvelles constructions devront être érigées de préférence au centre de la ville".

Du point de vue du nombre d’habitants, Dilbeek est la troisième commune du Brabant flamand, après Louvain et Vilvorde. La commune compte actuellement 42.000 habitants.