L’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques bientôt possible en Belgique

La commission de la Santé de la Chambre a adopté mardi la proposition de loi de la députée Nele Lijnen (Open VLD) qui permet la création d'une agence du cannabis permettant d'en contrôler la production à des fins médicales. Le cannabis pourrait être prescrit à des patients pour lesquels les médicaments ne sont quasi plus d'aucune utilité. Une telle prescription doit passer par la création d'une agence spécifique.

De plus en plus de pays autorisent le cannabis à des fins thérapeutiques. Il permet notamment de soulager des malades de la sclérose en plaques, de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou souffrant de douleurs ou de spasmes.

En Belgique des médecins peuvent depuis longtemps prescrire du cannabis à leur patient pour combattre la douleur. Mais dans la pratique, il est très difficile de s’en procurer. La culture du cannabis n'est pas autorisée dans notre pays.

L'agence du cannabis travaillerait sous contrôle de l'agence fédérale du médicament. Elle sera habilitée à fournir les autorisations pour les futures plantations et aux producteurs, et gèrera les récoltes.

Elle assurera le monopole sur l'importation et l'exportation de cannabis. L'agence mettra le cannabis à disposition des pharmaciens et des hôpitaux.
La proposition de loi a bénéficié mardi du soutien de l'ensemble des groupes politiques à l'exception de la N-VA qui s'est abstenue.

La Chambre doit cependant encore se saisir du texte en séance plénière.

Les plus consultés