Une victime présumée de Roger Vangheluwe auditionnée : "C’est scandaleux"

Ce mercredi matin, Kris Verduyn (à gauche sur la photo), une des personnes qui avaient porté plainte pour abus sexuels contre l’ancien évêque de Bruges Roger Vangheluwe, a été auditionné dans les locaux de la police judiciaire fédérale de Bruxelles. En réponse à ces dénonciations, l'avocat de l'ancien évêque avait introduit trois plaintes pour diffamation.

Kris Verduyn avait été confronté à l'ancien évêque il y a deux ans. Il n'est pas auditionné comme victime aujourd'hui, mais comme suspect. "C'est triste et scandaleux", a-t-il déclaré à l'issue de son audition. "Je ne comprends pas qu'une personne puisse faire ça."

Son avocat Me Walter Vansteenbrugge a fait valoir que cette attaque en justice entre en contradiction avec la compassion que l'évêque dit avoir pour les victimes. "C'est une honte parce que mon client a été abusé. Les faits sont très clairs. Il y a eu d'autres victimes. Il y avait des témoins dans le cas de mon client", a-t-il martelé. Il a estimé qu'il était incompréhensible de faire des aveux partiels pour certains plaignants et d'engager ensuite des poursuites en diffamation.

Roger Vangheluwe a été évêque de Bruges de 1984 à 2010. Il a dû démissionner après une plainte pour abus sexuels. Il a avoué avoir abusé de son neveu, tant avant qu'après sa désignation comme évêque. Ces faits ont été renseignés dans le cadre de l'opération Calice, l'enquête du parquet fédéral sur les abus sexuels au sein de l'Eglise catholique belge.

Le parquet fédéral était d'avis, en 2016, que l'action publique devait être déclarée éteinte étant donné la condamnation antérieure de quatre prévenus pour les faits dénoncés, les décès de 37 suspects et la prescription de presque tous les autres faits. La chambre du conseil avait cependant décidé de ne pas clore le dossier, considérant que des devoirs d'enquêtes complémentaires avaient été introduits par plusieurs parties civiles.

Me Walter Vansteenbrugge, avocat de plusieurs parties civiles, avait versé au dossier des plaintes émanant de plusieurs personnes qui se disaient victimes d'abus sexuels de la part de Roger Vangheluwe. L'une de ces personnes est Kris Verduyn qui accuse l'ancien évêque d'avoir abusé de lui en 1992, lors de la confirmation de sa soeur. Kris Verduyn avait 10 ans à l'époque des faits. Il officiait comme enfant de choeur.

En réponse à ces dénonciations, l'avocat de l'ancien évêque avait introduit des plaintes pour diffamation.
 

BELGA/DESPLENTER