La Monnaie, le Théâtre National et le KVS s’unissent "pour transcender les frontières institutionnelles"

Après de nombreuses saisons de collaboration, la Monnaie, le Théâtre National Wallonie-Bruxelles et le théâtre flamand KVS ont décidé d'unir leurs forces autour du projet Troika, annoncent les trois institutions mercredi dans un communiqué. Ce rapprochement visera notamment à transcender les barrières linguistiques et institutionnelles, à explorer de nouveaux horizons et à développer une programmation artistique commune à Bruxelles.

"Nous continuons à partager nos artistes et abolir les frontières traditionnelles entre la musique, l'opéra et le théâtre. Nous encourageons toujours plus nos spectateurs à découvrir d'autres salles, d'autres lieux, pour diversifier le public des théâtres, diversifier les théâtres du public", soulignent la Monnaie, le Théâtre National et le KVS.

"Mais, plus importante encore, cette collaboration artistique entre des établissements de création - fédéral, flamand et francophone - à Bruxelles, a pour but avoué de transcender les frontières institutionnelles inhérentes à la Belgique, en souligner son identité multiple et plurilingue."

Concrètement, les trois institutions mettront en commun dès la saison prochaine les 17 spectacles de danse de leurs trois maisons.

Pour assister aux représentations, une carte Troika sera proposée au prix de 9 euros et octroiera 20% de réduction sur les tickets achetés pour des créations portant le label Troika. Pour les abonnés du KVS, de la Monnaie et du Théâtre National Wallonie-Bruxelles, cette carte sera fournie gratuitement sur simple demande.