Nombreux témoignages d’abus sexuels en Flandre après la diffusion du documentaire sur Michael Jackson

La diffusion, vendredi soir sur la chaîne Canvas (VRT), du documentaire de HBO  "Leaving Neverland" accusant Michael Jackson de pédophilie a suscité de très nombreuses réactions en Flandre via la ligne d’aide par téléphone Tele-Onthaal (Télé-Accueil). Dans ce documentaire, deux hommes affirment avoir été abusés sexuellement par la star de la pop quand ils avaient 7 et 10 ans. Un appel sur cinq à Tele-Onthaal, vendredi soir, concernait cette émission et faisait état d’abus sexuels.

"Les bénévoles de la lignes téléphonique Tele-Onthaal auront été sollicités plus que d’habitude, la nuit dernière" a déclaré Jennifer Pots, coordonnatrice de Tele-Onthaal. La raison en était la diffusion du documentaire de HBO "Leaving Neverland" sur Canvas, avec les témoignages de deux hommes affirmant avoir été victimes d’abus sexuels commis par la star de la pop Michael Jackson.

Sur un appel sur cinq, il était question du documentaire "Leaving Neverland", a expliqué Jennifer Pots. La ligne d'assistance a reçu 5 fois plus d'appels que d'habitude après l'émission incluant le numéro du Télé-Accueil. Au total, il y a eu 25 appels.

Ce documentaire aura réveillé d’anciennes blessures même en Flandre. La plupart des récits portaient sur des agressions sexuelles commises par des proches, souvent dans un contexte familial, ou par des personnes de confiance.

"Dans ces appels, l'accent était souvent mis sur les conséquences et l'impact de ces agressions. L'estime de soi de nombreux interlocuteurs a été gravement atteinte. Nous constatons que, bien des années plus tard, cela continue de jouer un rôle majeur" ajoute encore Jennifer Pots.

"La reconnaissance en tant que victime d'abus sexuels est également très importante pour de nombreuses personnes qui ont appellé", conclu Jennifer Pots. "Parce que dans le passé, on ne les croyait pas toujours et on ne les aidait pas toujours".