Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

Déclaré mort, un djihadiste belge serait toujours vivant

Abdellah Nouamane, un djihadiste anversois qui avait été déclaré mort l'été dernier, est en vie, d'après les informations de Het Laatste Nieuws parues mardi et confirmées à la VRT. Ce sont les services de renseignements belges qui l’ont découvert. Abdellah Nouamane se trouverait encore en Syrie.

Abdellah Nouamane était parti vers la Syrie au cours de l’année 2013. Dans un premier temps pour aider l' "Armée syrienne libre",  ensuite, il est passé dans le groupe rebelle Al Nusra et finalement au sein du groupe terroriste Etat islamiste. L'année dernière, le tribunal de Malines l'avait condamné à cinq ans de prison pour avoir planifié une attaque sur le territoire belge.

L'homme de 23 ans est le fils de Fatima Ezzarhouni, une Anversoise qui lutte contre la radicalisation et s'est engagée en politique au sein du parti flamand CD&V.

Elle avait déclaré l’an dernier sur Radio 2 (VRT) qu’elle avait appris par une source fiable que son fils était mort, ce qui avait permis de considérer le décès d'Abdellah Nouamane comme crédible.

Mais il semblerait qu'elle ait été induite en erreur. L'organisation terroriste Etat islamique aurait elle-même fait croire à la mère de l'individu qu'il avait été tué.
Les services de renseignements belges ont en effet découvert que ce jeune homme d’une vingtaine d’années était toujours en vie et engagé auprès de l'EI, en Syrie. Il aurait cependant été plusieurs fois blessé.