Chargement lecteur vidéo ...

Il n'y aura pas de procès suite à la catastrophe ferroviaire de Wetteren

La chambre du conseil de Termonde a décidé mardi de classer l'enquête sans suite en raison du décès du conducteur du train, considéré comme le seul responsable des faits. Il avait en effet conduit à une vitesse trop élevée et aucune lacune technique ou de sécurité n'avait pu être imputée à d'autres personnes. Le 4 mai 2013, sept wagons d'un train en comptant 18 au total avaient déraillé entre Schellebelle et Wetteren, en Flandre orientale. Trois d'entre eux avaient été percés, libérant une substance toxique, dans l'air et l'eau. Un riverain était décédé et plus de 2.000 personnes évacuées.