L’obligation scolaire passera de 6 à 5 ans dès septembre 2020

La Chambre a adopté jeudi soir à l'unanimité une proposition de loi qui abaisse, de 6 à 5 ans, l'obligation scolaire en Belgique. Cette évolution entrera en vigueur à partir de la rentrée scolaire du 1er septembre 2020.

Ce vote est intervenu après 15 ans de discussions parlementaires. La Chambre a finalement voté jeudi sur la base d'une proposition de loi de la cheffe de groupe cdH Catherine Fonck, amendée par le MR, l'Open VLD, le CD&V et le cdH. L'obligation scolaire est une des rares compétences à encore échoir au gouvernement fédéral en matière d'enseignement.

Un avis des Communautés était nécessaire pour aller de l'avant. Celui de la Communauté flamande s'est fait attendre. Il a fini par être transmis il y a un mois et il est positif à la condition que la loi n'entre en vigueur qu'à partir de l'année scolaire 2020-21 pour une question de sécurité juridique, de manière à éviter un changement de cap en cours d'année scolaire.

La Fédération Wallonie-Bruxelles avait formulé la même demande. L'objectif recherché par l'abaissement de l'obligation scolaire est de renforcer l'égalité des chances alors que dans certaines poches de la population, des enfants de moins de 6 ans échappent encore à la scolarité.

Certains ont fait état de la nécessité de stimuler les fonctions cognitives dès le plus jeune âge et de favoriser l'apprentissage du langage, notamment dans certaines familles où il n'est pas fait usage des langues officielles du pays.

Pour remplir l’obligation scolaire, un enfant doit aller à l’école ou recevoir un enseignement à domicile. L’obligation se termine à l’âge de la majorité civile, c’est-à-dire 18 ans. La période d’obligation scolaire à temps plein ne s’étend cependant que jusqu’à 15 ans, les jeunes pouvant aussi suivre un enseignement à temps partiel entre 15 et 18 ans, par exemple dans le cadre d’une formation de type professionnel.