Chargement lecteur vidéo ...

"Le métier de cordonnier a un problème d’image"

Selon les chiffres les plus récents dans ce domaine, il restait en 2017 encore 374 cordonniers en Flandre. Près de 10 ans plus tôt, en 2008, on en trouvait encore 20% de plus dans la Région. Ce métier est surtout exercé par des hommes qui prennent de l’âge et semble attirer peu de jeunes. Dave Jochums est en quelque sorte une exception : un cordonnier de 29 ans, indépendant, qui répare des chaussures. Il est établi à Sint-Lenaarts, en Campines anversoises, mais sa clientèle vient de loin.