Plus de la moitié des bus De Lijn en retard aux heures de pointe

Plus de 50% des bus et trams de la société régionale flamande de transports en commun accusent un retard moyen de cinq minutes à chaque voyage effectué aux heures de pointe du soir. C’est ce que révèle le Livre flamand de médiation 2018, consulté par VRT NWS. Cette situation engendre une partie de l’insatisfaction des usagers de De Lijn. De son côté, la société de transports en commun se plaint de problèmes rencontrés sur les routes et plaide dès lors pour que des mesures soient prises afin de fluidifier la circulation.

Pour le CEO de la société De Lijn, Roger Kesteloot (photo), les retards sont la principale cause d'insatisfaction des voyageurs, et celle-ci augmente progressivement. Mais les bus et les trams sont pris en otage "par la congestion du trafic sur leur chemin" nuance Kesteloot. A ce point que seuls 47% de tous les bus et trams De Lijn n’accusent pas de retard de plus de 5 minutes à l’heure de pointe nocturne.

Le Plan de mobilité du gouvernement flamand vise pourtant à ce que la ponctualité des transports en commun soit assurée. "Son ambition est que, prioritairement dans les régions urbaines, le niveau de ponctualité soit respecté à 95% sur les lignes de trams, métros et bus".

De Lijn appelle donc à des mesures concrètes pour fluidifier la situation sur les routes des bus. Parmi les propositions figurent la construction de voies propres pour les bus, ainsi que des feux de signalisation mieux coordonnés. Offrir davantage la priorité aux transports en commun par rapport au reste du trafic fait également partie des pistes proposées par la société publique.

La pratique révèle en effet que les bus qui doivent s’insérer dans le trafic après chaque arrêt perdent chaque fois un peu de temps. Mais De Lijn privilégie des arrêts le long des routes à des haltes installées en retrait.

La société donne aussi l’exemple du plus long couloir de bus en Flandre. Il se trouve sur la Chaussée de Haacht à Kampenhout. En direction de Bruxelles la distance est de 7,1 km, en direction de Haacht de 3,9 km. Avant l’installation de ce couloir, il fallait aux bus empruntant cette chaussée entre 20 et 30 minutes pour couvrir la distance. Depuis qu’ils peuvent rouler dans leur propre couloir, il ne leur faut plus que 10 minutes pour parcourir la distance.

Conséquence, le nombre de voyageurs par jour y a doublé, passant de 1.500 à 3.000 sur ce trajet.  

Kurt Desplenter