Malines bat le Beerschot-Wilrijk et assure son retour en Jupiler Pro League

Relégué en D1B (Proximus League) la saison dernière, le KV Malines (photo) a déjà assuré son retour en première division (Jupiler Pro League), sportivement du moins. Il a en effet enlevé la finale retour sur le score de 2 buts à 1 contre le Beerschot-Wilrijk, samedi après-midi devant 16.298 spectateurs dans son AFAS Stadion. La rencontre a été interrompue dix minutes en deuxième mi-temps après des explosions d'engins pyrotechniques. Comme au match aller, le Beerschot a évolué en infériorité numérique.

Le Beerschot Wilrijk échoue ainsi pour la deuxième saison d'affilée. Vainqueur de la première période, il s'était en effet incliné contre le Cercle de Bruges en finale, il y a un an. Il devra donc à nouveau se contenter de disputer les play-offs 2, après une série de montées successives, de la première provinciale à la deuxième division. Mais la direction du club anversois ne semble pas douter qu'elle sera quand même invitée à la table des seize équipes de la Jupiler Pro League, lorsque l'Union Belge aura rendu son verdict dans l'affaire des matches arrangés qui, selon l'avocat du Beerschot, devrait rétrograder le Kavé malinois en D1 amateurs.

Entretemps Malines, le champion de la première période, est à présent le champion tout court. Grâce à un tir foudroyant à la 88e minute de jeu, alors que le score était de 1 partout, placé par Clément Tainmont, qui avait remplacé Rob Schoofs à la 75e minute. L'arrêt miraculeux du gardien visiteur Mike Vanhamel sur une tête de William Togui, la doublure d'Igor De Camargo, blessé à l'aller, à la 81e, n'aura donc fait que retarder l'échéance.

Nikola Storm, bien servi par Joachim Van Damme, avait joliment ouvert le score pour Malines à la 47e minute de jeu. Le Beerschot avait égalisé par Dante Vanzeir, sur penalty à la 64e minute, après une faute d'Onur Kaya sur Erwin Hoffer. Comme au match aller, le Beerschot Wilrijk a terminé la rencontre en infériorité numérique. Mais si Jan Van den Bergh, suspendu samedi, avait été renvoyé aux vestiaires à la 59e minute il y a huit jours, Marius Noubissi a lui été exclu dès la 32e par l'arbitre Lawrence Visser, pour un coup de pied sur le tibia de Schoofs.

Ce qui n'empêcha pas Placca, entré au jeu à la place de Gertjan De Mets à la 39e, de voir son tir à bout portant repoussé par Michael Verrips dans le temps additionnel de la première mi-temps. La plus grosse occasion - manquée - de Malines avait été offerte par Storm à Togui, dès la 2e minute de jeu. Storm et Tainmont, les héros du jour, avaient déjà propulsé le Malinwa en finale de la Coupe (prévue le 1er mai contre La Gantoise au stade Roi Baudouin) lors de la demi-finale retour à l'Union Saint-Gilloise (1-2) fin janvier. Le premier avait délivré deux assists, et le second avait marqué le deuxième but.

Les supporters du Beerschot Wilrijk très déçus