Un deuxième djihadiste belge condamné à mort en Irak

L'Anversois Bilal Al Marchohi, parti rejoindre les rangs de l'organisation terroriste État islamique (EI) en Syrie, a été condamné à mort par pendaison en Irak. l'information a été donnée par le journal britannique Daily Mail et confirmée lundi par le ministère des Affaires étrangères à Bruxelles.

Bilal Al Marchohi s'était rendu aux troupes américaines lorsque celles-ci ont repris la ville syrienne de Raqqa. Il avait ensuite été livré à l'Irak voisine, où le combattant a été condamné à mort.

Des photos montrant le Belge avec une arme à feu ou effectuant un geste lié à l'EI ont été saisies sur son smartphone et utilisées comme preuves lors du procès. Devant la cour irakienne, Bilal Al Marchohi a soutenu qu'en tant que citoyen belge, il devrait être poursuivi devant un tribunal de son pays.

Tarik Jadaoun, qui avait rejoint l'EI en 2014 sous le nom de guerre d'Abou Hamza al-Belgiki, a lui aussi été condamné à mort en Irak en mai 2018. Un juge d'instruction belge, accompagné d'enquêteurs de la police judiciaire et d'un magistrat fédéral, avait pu interroger le Verviétois en Irak dans le cadre d'une commission rogatoire internationale.

Les Affaires étrangères ont rappelé au gouvernement irakien l'opposition de la Belgique à la peine de mort concernant ses citoyens.