Décès d'un jeune coureur heurté par une camionnette lors d'une course cycliste

Stef Loos, 19 ans a été percuté avec deux autres coureurs cyclistes dimanche par une camionnette lors d’une course pour espoirs à Dottignies (Mouscron). Il est décédé à l'hôpital des suites de ses blessures. En l’absence de signaleur, les trois coureurs auraient été dirigés dans une mauvaise direction et se seraient retrouvés à un carrefour non sécurisé. Jef Robert, le président de l'équipe cycliste Acrog-Pauwelssauzen - Balen se dit abattu. Le parquet et la police enquêtent sur les faits.

L’accident s’est produit lors du Grand Prix Alfred Gadenne à Dottignies (Hainaut), une course pour espoirs et élites sans contrat. L'accident s'est produit au carrefour de la rue du Vieux Comté et de la rue du Château entre Melles et Mourcourt (Tournai), qui n'aurait pas été sécurisé, après qu'un groupe de coureurs est parti dans la mauvaise direction.

Une camionnette les a alors percutés. Stef Loos a été le plus grièvement blessé et a été emmené à l’hôpital de Tournai dans un état critique, où il est décédé dimanche soir. Deux autres coureurs ont été plus légèrement touchés.

"Ses blessures étaient si grave qu’il ne pouvait pas s’en sortir. Le combat était inégal a déclaré le directeur de l'équipe Jef Robert à Radio 2 Antwerpen (VRT).

Le peloton avait été scindé en trois groupes de coureurs et Stef et deux autres se trouvaient dans le 3ème groupe. A un certain moment les coureurs devaient tourner à droite mais il n’y avait pas de signaleur. Le groupe de 30 à 40 coureurs a continué tout droit en pensait qu’il s’agissait du parcours prévu", a raconté Jef Robert.

"Ils ignoraient qu'ils n'étaient plus sur la parcours. A un certain moment, ils sont arrivés à un carrefour dangereux. Ils pensaient qu'ils étaient toujours en course et qu'ils avaient donc la priorité, ils ont donc continué tout droit. Une camionnette qui venait de droite, les a alors percutés. Trois cyclistes ont été blessés, Stef était le plus gravement atteint".

Il décèdera dans la nuit de dimanche des suites de ses blessures.
L’enquête du Parquet devra déterminer les circonstance exactes de l'accident. "Il y avait aussi une voiture officielle des commissaires de course derrière les coureurs mais qui se serait arrêtée à un moment donné, c'est encore très flou", ajoute Stef Robert. "Les coureurs pensaient qu'ils étaient encore en course et qu'ils avaient la priorité partout. Et puis vous créez des conditions qui mettent votre vie en danger. Le conducteur de la camionnette ignorait aussi qu'il y avait une course, il n'y avait officiellement pas de course. C'est un accident très malheureux".

"Nous sommes abattus par ce qu'il s'est passé", a encore déclaré le directeur de l'équipe. "Stef roulait avec nous depuis des années et était très apprécié. De plus, ce n'est pas le premier accident grave touchant l'un de nos coureurs. Nous sommes tous anéantis."