Charles Michel inaugure le sixième parc éolien en mer du Nord

Belgian Offshore Platform, la coupole des propriétaires de l'éolien offshore, demande dans un memorandum au gouvernement fédéral des garanties complémentaires pour les investissements en mer du Nord, est-il apparu à l'occasion d'une visite sur place du Premier ministre sortant Charles Michel, venu inaugurer le dernier parc éolien, Norther.

 

Les six premières turbines en mer du Nord ont commencé à tourner en 2009 dans le parc éolien C-Power. Entre-temps, Norther, le sixième parc dans lequel ont investi les producteurs, est en cours de construction.

D'ici 2020, il y aura neuf parcs éoliens pour un total de 8 TWh, soit dix pour cent de la demande d'électricité en Belgique. Le nouveau plan d'aménagement des espaces marins permet une extension à de nouveaux parcs du côté de la frontière française.

La plate-forme belge demande d'assurer la sécurité juridique des parcs de première génération en n'imposant pas de nouvelles règles aux parcs existants. Ensuite, elle demande un déploiement accéléré de la nouvelle capacité éolienne en mer du Nord.

"Le gouvernement Michel a défini de nouvelles zones pour 2.000 MW d'énergie éolienne offshore dans le plan d'aménagement des espaces marins 2020-2026 et réalisé le plan pour le nouveau système d'attribution. Cette nouvelle procédure ne serait prête qu'à la fin 2022, à la suite de quoi l'attribution de la nouvelle capacité ne pourrait avoir lieu qu'au plus tôt en 2023", soulignent les investisseurs. Et "le gestionnaire de réseau a lui prévu dans son plan de développement 2020-2030 que le raccordement de la nouvelle capacité offshore ne pourra pas être garanti avant 2026-2028".

La plate-forme exige une élaboration accélérée de la procédure d'attribution. Dans le même temps, elle demande une simplification et une accélération des procédures d'autorisation nécessaires au renforcement du réseau de haute tension. Pour elle, elles doivent être garanties pour 2023-2024".

"La Belgique excelle en matière d'énergie éolienne grâce à la politique des autorités belges. Grâce à notre knowhow et à l'innovation, nous agissons pour le climat et notre économie. Un million de familles bénéficient déjà de l'énergie verte. Le prochain gouvernement doit absolument poursuivre sur cette voie", a répliqué le Premier ministre Charles Michel qui a pris acte du memorandum.