Réseaux de drogue à Anvers: De Wever dénonce "l'hypocrisie" des "yogis sniffeurs"

Après un long silence, le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever, s’est exprimé hier à propos des différentes attaques à la grenade qui ont touché ces dernières semaines le quartier du parc Spoor Noord. Il a notamment annoncé avoir pris des mesures de sécurité supplémentaires pour contrer ces violences liées à des réseaux de trafic de drogue. Lors de l’émission De Wereld Morgen sur Radio 1 (VRT), le leader de la N-VA s’en est par ailleurs pris à ceux qu’il qualifie de "yogis sniffeurs", des gens qui, selon lui, alimentent la chaîne criminelle.

"Je suis profondément irrité par les gens qui se battent par exemple pour la qualité de la vie ou de l’air, mais qui de l’autre côté ne s’inquiètent jamais de la consommation de drogue, qui veulent même la légaliser, alors que c’est la chose la plus malsaine qu’on puisse promouvoir", a déclaré Bart De Wever.

"Je parle de ces yuppies, ceux que Teun Voeten (anthropologue néerlandais, ndlr) décrit comme des yogis sniffeurs, qui vivent la vie très consciemment, et qui sont écologiquement très conscients", poursuit-il.

D’après le bourgmestre d’Anvers, les personnes qu’il évoque vivent "dans l’hypocrisie". "Lors de leurs sorties, ils sniffent volontiers une ligne et n’éprouvent apparemment aucun problème à préserver les chaînes criminelles, qui dans leur pays d’origine ont provoqué des ravages, et qui engendrent en Europe des victimes, des accros, et des crimes liés à la drogue", dénonce-t-il.

"Ces personnes participent à tout cela, et à ce qui se passe aujourd’hui à Anvers. Il semble qu’elles n’en sont toutefois pas conscientes, et je trouve cela hypocrite, et pas correct", conclut le président des nationalistes flamands.