Science Photo Library

La Flandre lance un plan d'action consacré à l'intelligence artificielle

Le ministre flamand de l'Innovation, Philippe Muyters (N-VA), a lancé ce vendredi un plan d'action consacré à l'intelligence artificielle. Orienté vers la recherche, l'éthique et la formation, il prévoit un investissement annuel de l'ordre de 32 millions d'euros.

Sur ce montant, 12 millions seront octroyés à la recherche via les centres universitaires et de connaissances. Quinze autres millions seront consacrés à l'implantation de l'intelligence artificielle au sein des entreprises et à leur numérisation, les cinq millions restants iront à la formation et aux questions éthiques.

"Nous ne bénéficions pas, en Flandre, des avantages d'échelle et de budgets publics comparables à ceux des Etats-Unis ou de la Chine, mais nous avons des centres de recherches de haut niveau dans tous les domaines importants de l'intelligence artificielle. Si nous nous spécialisons de manière intelligente, nous pourrons faire la différence au niveau mondial", a souligné Philippe Muyters (photo archives).

L’an dernier, un rapport de l’Académie royale flamande de Belgique avait déjà indiqué que la Flandre n’était pas seulement à la traine, dans le domaine de l’intelligence artificielle, sur la Chine et les USA, mais risquait de l’être bientôt aussi sur les pays qui l’entourent. Il lui fallait donc d’urgence un plan d’action.

Le but est d’accélérer les connaissances sur l’intelligence artificielle au sein de la population. "L’ambition est de conférer à au moins 100.000 Flamands les connaissances de base sur l’intelligence artificielle, en l’espace de trois ans", précise le ministre Muyters.