BELGA

Surveillance renforcée autour des mosquées bruxelloises

Les zones de police bruxelloises surveillent davantage les mosquées (photo) sur leur territoire depuis l'attentat terroriste de vendredi dernier à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Elles prévoient également plus de patrouilles dans le cadre de la prière du vendredi, indiquaient divers porte-parole à l’agence Belga.

"Depuis les attaques de la semaine dernière, les différentes mosquées ont fait l'objet d'une vigilance accrue et des patrouilles supplémentaires ont été organisées, notamment pendant les heures de prière", a déclaré le commissaire Johan Berckmans, porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ouest (Jette/Ganshoren/Koekelberg/Berchem-Sainte-Agathe/Molenbeek-Saint-Jean).

Même son de cloche du côté de Bruxelles-Nord (Schaerbeek/Evere/Saint-Josse-ten-Noode) et Bruxelles-Midi (Anderlecht/Saint-Gilles/Forest), où le dispositif policier a été adapté, même si l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) n'a pas relevé son niveau d'alerte.

Enfin, la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles redouble également de vigilance, comme l'a indiqué à plusieurs reprises la porte-parole Ilse Van de keere: "Nous n'allons pas divulguer les détails des mesures qui ont été prises, mais il est clair qu'une attention particulière est accordée aux mosquées."

En Flandre également, des mesures de prévention sont prises à la suite de l’attentat de Christchurch. La cité balnéaire d’Ostende (Flandre occidentale) possède trois mosquées. La police n’a pas reçu d’indications qu’elles pourraient être particulièrement visées, mais le personnel de la police d’intervention, de quartier et de recherche sont encore davantage attentifs à des situations suspectes.

A Gand (Flandre orientale), les inspecteurs de quartiers seront présents et visibles dans les environs des mosquées pendant la prière du vendredi.

Mosquée à Gand