Une famille gantoise sur trois ne possède plus de voiture

Un tiers des familles gantoises ne possède plus de voiture. Dans le centre-ville, ce chiffre grimpe à une famille sur deux. L’usage des transports en commun connait pour sa part une hausse significative. Ces chiffres sont révélées par une enquête menée tous les trois ans par la ville de Gand auprès de 2.000 habitants.

En 2012, 18,8% des habitants ne possédaient plus de voiture. Les chiffres de 2018 révèlent qu’ils sont aujourd’hui près de 31%. Dans le centre-ville, 30% des riverains ne possédaient plus de voiture en 2012, contre 47% l’an dernier.

D’après l’enquête, l’usage des transports en commun est en outre à la hausse. Le nombre de Gantois qui les utilisent pour des distances de 3 à 10 km a ainsi augmenté de 7% par rapport à 2015.

Seul 1 Gantois sur 3 prend encore le volant pour effectuer ses principaux déplacements. Il y a trois ans, ils étaient encore 4 sur 10 à le faire. Sur ces six dernières années, l’utilisation de la voiture a baissé de 16% à la faveur des vélos, des trams et des bus.

Des raisons diverses

D’après la professeure Cathy Macharis de l’Université libre flamande de Bruxelles (VUB),différents facteurs expliquent cette évolution à Gand. "A travers son plan de circulation, la ville a clairement choisi une politique de mobilité durable", explique-t-elle. "Parallèlement, les nouvelles technologies, comme les voitures et trottinettes partagées, jouent également un rôle important".

Enfin, un réel changement de comportement est également constaté. "Pour beaucoup de jeunes, la voiture n’est plus considérée comme un symbole de statut", souligne Cathy Macharis.