Le néerlandais est de moins en moins souvent la première langue des élèves flamands

La langue maternelle des élèves inscrits dans l'enseignement flamand est de moins en moins souvent le néerlandais. C’est ce qu’a déduit la députée N-VA Vera Celis, sur la base de différentes réponses parlementaires. En périphérie bruxelloise, les enfants dont le néerlandais n'est pas la langue maternelle sont même en majorité.

Au cours de l'année scolaire 2017-2018, quelque 21,5% des élèves de l'école primaire en Flandre ne parlaient pas le néerlandais à la maison. Ils étaient 17,6% cinq ans plus tôt. La tendance est la même dans le secondaire, où cette proportion est passée de 11,7% en 2012-2013 à 16,7% en 2017-2018.

Le phénomène touche toutes les provinces de Flandre. Les écoles primaires d'Anvers comptent par exemple 46% d'élèves dont la langue maternelle n'est pas la néerlandais. Ils sont un tiers à Gand et 28% à Ostende.

En périphérie bruxelloise, cette proportion passe même au-dessus des 50%: ils sont ainsi 62% à Rhode-Saint-Genèse, 60% à Machelen, 57% à Vilvorde et 54,8% à Zaventem. "Ces chiffres démontrent que les mesures pour améliorer le déficit linguistique des enfants et des jeunes restent indispensables", estime Vera Celis.