BELGA/DECONINCK

Bekaert supprime 281 emplois en Belgique, la production de l’usine de Moen déménage en Tchéquie

L’entreprise Bekaert a annoncé un important plan de restructuration qui frappe de plein fouet ses activités en Belgique. Pas moins de 281 emplois vont être supprimés. L’usine de Moen, en Flandre occidentale, va fermer ses portes. Sa production sera transférée à Petrovice, en Tchéquie.

Dans un communiqué de presse, le producteur de fils d’aciers a indiqué mener ce plan de restructuration pour "augmenter son pouvoir de concurrence et ses capacités et rapidité à répondre aux besoins des clients".

Suite à cette restructuration, 106 emplois seront supprimés à Deerlijk, 61 à Ingelmunster, et 44 à Zwevegem. L’établissement de Moen, section de la commune de Zwevegem, va quant à lui fermer ses portes, ce qui engendrera la perte de 70 postes.

"Ce n’est hélas pas une surprise pour nous. Cela faisait des mois que le personnel vivait dans l’incertitude", explique Karel Hoorelbeke du syndicat chrétien LBC.

De son côté, Bekaert défend sa décision. "Face aux prix actuels, notre établissement à Moen ne peut plus rester compétitif", indique-t-on notamment. "

Pour les syndicats, l'objectif serait à présent de préserver les établissements encore actifs en Belgique. "Lorsque le démantèlement qui a lieu aura fini d'être mis en oeuvre, la situation des départements restants sera encore plus fragile", souligne le syndicaliste de l'ACV, Piet Decaevele.  

Quelque 1.900 personnes travadillent pour Bekaert en Belgique, dans les usines de Wetteren, Aalter, Zwevegem, Deerlijk et Ingelmunster. Le fabricant de fils d’acier emploi au total 29.000 dans le monde.