Lommel retire 41 panneaux à caractère raciste plantés près du centre pour demandeurs d’asile

"Attention passage d’illégaux" : tel était le message raciste et haineux que l’on pouvait trouver sur 41 faux panneaux de signalisation plantés dans les environs du centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Lommel, dans la province du Limbourg. D’après le bourgmestre Bob Nijs (CD&V), les affiches auraient été installées par le groupe d’extrême droite Voorpost.

Environ 800 personnes séjournent actuellement dans le centre Parelstrand de Lommel. Fedasil avait récemment décidé de maintenir l’établissement ouvert durant cinq mois supplémentaires, jusqu’à août prochain.

Le bourgmestre de Lommel s’est empressé de condamner l’acte de haine. "Le pire est que les panneaux ont été plantés tout près d’écoles où certains enfants du centre d’asile suivent les cours", a-t-il déclaré. "C’est vraiment indécent que ces enfants y soient confrontés".

D’après Bob Nijs, les affiches auraient été installées par le Voorpost, car des autocollants de l’organisation d’extrême droite ont été retrouvés aux abords des panneaux.

Dimanche, les faux panneaux ont tous été retirés. Le bourgmestre a introduit une plainte contre X auprès de la police. "Il est dommage de ternir l’image du Parelstrand de cette manière", a commenté Bob Nijs. "C’est désolant qu’un petit groupe de personnes parvienne de la sorte à propager une image négative. Nous devions donc agir au plus vite", conclut-il.