Y aura-t-il de nouvelles élections à Bilzen ?

L’auditeur du Conseil d’Etat a donné raison à l’ancien ministre flamand Johan Sauwens (du parti Trots op Bilzen) qui était allé en appel de la décision du Conseil des litiges électoraux de ne pas accéder à la demande d’annulation des élections du 14 octobre 2018 dans la commune limbourgeoise. L’auditeur estime qu’il y aurait effectivement eu des irrégularités lors des communales. Un nouveau scrutin pourrait être organisé.

L’ancien bourgmestre de Bilzen (1983-1989 et 1995-2012), ministre du gouvernement flamand à plusieurs reprises entre 1988 et 2001, et député flamand Johan Sauwens (photo) était convaincu d’irrégularités à l’issue des élections communales d’octobre dernier. Avec sa liste Trots op Bilzen (TOB), il avait obtenu le plus de voix, mais avait finalement été évincé de la coalition. Une plainte déposée au Conseil des litiges électoraux avait été rejetée.

Johan Sauwens était ensuite allé en appel auprès du Conseil d’Etat, estimant que celui des litiges électoraux n’avait pas suffisamment tenu compte de faits avérés. L’auditeur vient de lui donner raison : dans certains bureaux de vote de la commune limbourgeoise, un nombre supérieur ou inférieur de voix auraient effectivement été comptées par rapport au nombre de bulletins de vote imprimés.

L’auditeur estime donc que les élections à Bilzen doivent être déclarées nulles et non avenues. Ce vendredi, une dernière plaidoirie aura lieu dans ce dossier. Plusieurs magistrats se concerteront ensuite. Il faudra attendre jusqu’à deux semaines avant d’avoir leur décision et savoir si les électeurs de Bilzen devront à nouveau se rendre aux urnes.