Chargement lecteur vidéo ...

La minute du président : Bart De Wever, N-VA

Le 26 mai prochain, les Belges se rendront aux urnes dans le cadre des élections fédérales, régionales et européennes. En Flandre, 7 partis se disputent la voix des électeurs. La rédaction de VRT NWS a offert à chacun des présidents de parti la possibilité de convaincre les citoyens en 60 secondes. Une vidéo que vous trouverez ici sous-titrée en français. Nous vous proposons également ci-dessous l’éclairage de notre expert, Bart Verhulst.

 

"La Nouvelle Alliance flamande N-VA veut naturellement l’indépendance flamande. Mais pour ces élections, elle ne constitue pas l’enjeu du président Bart De Wever", indique le journaliste politique de la VRT Bart Verhulst.

"Dans la petite vidéo de présentation, Bart De Wever n’utilise pas le mot en question, mais ce que son parti veut, c’est le confédéralisme. Seulement voilà, aucun autre parti ne veut y aboutir. Cela dit, la N-VA est prête à participer à nouveau à un gouvernement sans le confédéralisme", remarque-t-il encore.

A la fin du petit film, Bart De Wever fait référence à ce qui se joue les prochaines élections. "Pour la N-VA, le défi sera de devenir le plus grand parti, et de rediriger le gouvernement", explique Bart Verhulst.

Cette année, le slogan du parti est "Pour la Flandre, pour le progrès". Le journaliste de la VRT remarque la disparition du mot "changement", souvent utilisé dans les plus anciens slogans. "Il n’est pas évident pour un parti comme la N-VA, qui gouverne depuis quelques années, de dire qu’après les élections tout devra changer en ce qui les concerne".

Bart Verhulst rappelle enfin que la N-VA, qui a été à l’origine de la chute du gouvernement, est désormais considérée comme peu fiable par les autres partis.

"En 2014, la N-VA avait obtenu 32% des voix. L’objectif du parti de Bart De Wever est de dépasser, une nouvelle fois, la barre des 30%", conclut le journaliste.