Chargement lecteur vidéo ...

La minute du président : Tom Van Grieken, Vlaams Belang

Le 26 mai prochain, les Belges se rendront aux urnes dans le cadre des élections fédérales, régionales et européennes. En Flandre, 7 partis se disputent la voix des électeurs. La rédaction de VRT NWS a offert à chacun des présidents de parti la possibilité de convaincre les citoyens en 60 secondes. Une vidéo que vous trouverez ici sous-titrée en français. Nous vous proposons également ci-dessous l’éclairage de notre expert, Bart Verhulst.

Si le nombre d’électeurs du Vlaams Belang a diminué depuis la vague de succès de l’ancien Vlaams Blok dans les années 90, le président du parti, Tom Van Grieken, croit en une résurrection de la formation d’extrême droite.

"Dans sa présentation, Tom Van Grieken tente d’avancer les distinctions entre son parti et la N-VA", analyse le journaliste politique de la VRT Bart Verhulst. "La migration, l’identité, l’autonomie sont des thèmes typiquement associés à la N-VA, mais qui, selon Van Grieken, sont davantage ceux du Vlaams Belang".

Le président du Vlaams Belang appelle dans la vidéo à prendre soin de "nos gens". "C’est un autre terme que le ‘notre peuple d’abord’ de l’ancien Vlaams Blok, mais en fait, c’est la même chose", souligne le journaliste de la VRT. "C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le cordon sanitaire existe toujours".

Bart Verhulst relève également qu’en terme de migration, le Vlaams Belang est d’extrême droite, mais qu’au niveau socio-économique, il est plutôt de gauche. "Une façon aussi de s’opposer à la N-VA de droite", précise le journaliste.

"En 2014, le Vlaams Belang était arrivé juste au-dessus du seuil électoral de 5%. Mais sa situation semble s’améliorer. Qui sait : de nombreux électeurs déçus de la N-VA pourraient retourner vers le parti de Tom Van Grieken", conclut Bart Verhulst.