FLIP FRANSSEN

Colruyt lance une filière bovine pour limiter les intermédiaires

Le groupe flamand de supermarchés Colruyt va acheter 10% de sa viande de bœuf directement chez des éleveurs, afin de réduire les intermédiaires et de doper la rémunération des producteurs. C’est ce qu’annoncent ce samedi les quotidiens De Standaard et Le Soir. Le numéro un de la grande distribution en Belgique souhaite contourner les négociants et les grossistes en viande pour acheter directement les blancs bleus belges aux éleveurs, regroupés en organisations de producteurs.

Trois de ces organisations, fédérant 90 exploitations familiales (50 en Wallonie et 40 en Flandre), participent à la nouvelle filière dont les produits représenteront d’ici peu 10% des volumes de vente de viande bovine de Colruyt Group.

"Nous souhaitons que le prix que nous payons aille un maximum aux éleveurs. De surcroît, nous leur garantissons des volumes de production", expliquent Stefan Goethaert, responsable du développement durable de Colruyt Group et Jean-Christophe Burlet, à la tête division boucherie.

Colruyt Group veut aussi que la chaine de production soit plus transparente, et donc que l’origine des produits bovins soit garantie. "C’est plus transparent pour tous ceux qui participent à cette chaine : les éleveurs, les abattoirs et notre groupe. Et évidemment aussi nos clients", précise Stefan Goethaert.

Emmanuel Grosjean du Collège des producteurs réagit. "C'est positif, pour autant qu'il ne s'agisse pas de 'social washing'". Il qui insiste sur le maintien de l'indépendance des producteurs et d'une relation commerciale équitable.