Quelque 16.000 amateurs ont roulé leur Tour des Flandres

Un jour avant la mythique épreuve classique pour les professionnels - qui célèbre ce dimanche sa 103e édition -, environ 16.000 cyclistes amateurs venus de tous les horizons ont participé samedi au Tour des Flandres cyclo. Au total, 63 nationalités étaient représentées. La Croix-Rouge a principalement dû intervenir pour des blessures liés à des chutes et mis à part un quinquagénaire qui a dû être réanimé au sommet du Mur de Grammont après un malaise, tout s'est déroulé sans gros incidents. Entretemps, les coureurs cyclistes professionnels se sont élancés d’Anvers ce dimanche vers 10h45.

Les plus courageux sont partis samedi dès 7h d'Anvers pour rouler l'ensemble du parcours qu'empruntent ce dimanche les professionnels. Au total, 4.450 cyclistes ont réalisé le parcours le plus long: 229 kilomètres. D'autres parcours, plus courts, offraient tout de même 174, 139 ou 74 kilomètres.

La plupart des participants étaient des Belges (42%), mais plus de 2.800 Néerlandais, 1.800 Britanniques et 1.300 Français ont également roulé ce Tour des Flandres cyclo. On dénombrait aussi 184 Américains, 68 Australiens et 23 Néo-Zélandais.

Pour la septième année consécutive, le nombre de participants à l'évènement avait été limité à 16.000. L'ensemble de la journée s’est déroulée sans gros incidents. Un homme a toutefois dû être réanimé au sommet du Mur de Grammont. "Il a entretemps été opéré et se porte bien", précise un porte-parole des organisateurs.  

Nicolas Maeterlinck

De nombreux candidats à la victoire dans le 103e Tour des Flandres

Le Ronde van Vlaanderen (WorldTour), la plus mythique des classiques flamandes, souffle ses 103 bougies ce dimanche entre Anvers et Audenaerde. La course, dont le départ a été donné à 10h45 à Anvers, a très peu changé de profil par rapport à l'année dernière, lorsque le Néerlandais Niki Terpstra s'était imposé. L'arrivée est prévue à Audenaerde vers 17h10, après 270,1 km de course.

Niki Terpstra revient défendre son titre, mais cette fois à la tête de l'équipe Direct Energie. Autrement dit il ne doit plus compter sur le soutien de ses anciens équipiers de Deceuninck-Quick.Step, le Tchèque Zdenek Stybar, le Luxembourgeois Bob Jungels et Philippe Gilbert, déjà vainqueur en 2017, qui sont tous de très sérieux candidats à sa succession. Ils ne sont cependant pas les seuls, loin s'en faut.

Le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), lauréat en 2016, le Norvégien Alexander Kristoff (Emirates Team Emirates), vainqueur en 2015 et dimanche passé à Gand-Wevelgem, sont également sur les rangs. Sans oublier les stars des labourés Wout van Aert (Jumbo-Visma) et Mathieu van der Poel (Corendon-Circus), qui a déjà gagné A Travers les Flandres et peut notamment compter sur l'aide de son premier lieutenant et double vainqueur du "Ronde" (en 2008 et 2009) Stijn Devolder.

Ni Greg Van Avermaet (Équipe CCC), qui n'a toujours pas inscrit l'épreuve à son palmarès, et Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale), deuxième à San Remo et troisième à Wevelgem, mais qui prend le départ diminué par une bronchite. Lotto Soudal a également de grosses cartes dans son jeu comme Tiesj Benoot et Tim Wellens. Mitchelton-Scott compte sur le champion d'Europe Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), septième à l'E3 Harelbeke et Wevelgem, et Trek-Segafredo sur l'Allemand John Degenkolb, deuxième à Wevelgem.

Enfin l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), champion du monde, le roi des classiques wallonnes avec cinq victoires dans la Flèche Wallonne, et quatre dans Liège-Bastogne-Liège, va découvrir "de Vlaanderens Mooiste" ("la plus belle de Flandre") à quelques jours de son 39e anniversaire.

Le départ du Ronde van Vlaanderen, ce dimanche à Anvers