Où trouve-t-on le plus de bornes de recharge pour véhicules électriques en Flandre ?

Le nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques varie considérablement d’une province à l’autre, en Flandre. C’est ce qu’indiquent les chiffres de la ministre flamande de l’énergie Lydia Peeters (Open VLD). La Flandre orientale est en tête avec plus de 800 bornes de recharge publiques. Le Limbourg se situe en bas de la liste et ne dispose que de 400 stations de recharge. "Cette différence s’explique essentiellement par les secteurs d'activités dans ces provinces" a déclaré Bart Massin du réseau européen AVERE (European Association for Electromobility).

La Belgique a atteint l'objectif de 10.000 bornes de recharge pour les voitures électriques. AVERE, une association pour la promotion de l'utilisation de véhicules électriques a fait le calcul. Près de la moitié de ces bornes de recharge (environ 4 500) sont situées sur le site d’une entreprise, un peu moins d'un tiers (3 047) des bornes sont publiques et le quart restant (2 500) sont des bornes spéciales pour particuliers.

Il est frappant de constater que les bornes de recharge sont très inégalement réparties sur le territoire : la Flandre devance nettement la Wallonie. Ceci est dû à la loi de l'offre et de la demande : en Flandre, la proportion de véhicules électriques est déjà beaucoup plus élevée. Il faut dire que la taxe de mise en circulation et la taxe de circulation sont gratuites en Flandre pour les voitures électriques jusqu’en 2020 ce n'est pas le cas en Wallonie.

Mais en Flandre aussi, il y a de très grandes différences, par province. C'est ce qui ressort clairement des derniers chiffres du cabinet de la ministre de l'Énergie, Lydia Peeters.

C’est la Flandre orientale qui arrive en tête avec 818 bornes, suivie de la province d’Anvers avec 757 bornes, vient ensuite la Flandre occidentale avec 597 bornes puis le Brabant flamand (465) et enfin le Limbourg (410). "Ce sont surtout les grandes villes comme Gand, Anvers et Hasselt qui disposent de plus de bornes aussi bien publiques que privées", déclare Bart Massin d’Avere.

C’est aussi lié au secteur d’activité. "Les secteurs de l'informatique, de la consultance, de la pharmacie et de l'ingénierie sont fortement représentés à Anvers, Gand et Hasselt. Et ceux-ci semblent être les pionniers en matière de véhicules électriques. "Les entreprises de ces secteurs et leurs employés sont très enclins à la conduite de véhicules électriques ", ajoute Bart Massin. Comme il y a déjà pas mal de voitures électriques qui circulent dans ces villes - il y en a près de 11.000 dans toute la Belgique – on y trouve aussi plus de stations de recharge.

Une directive européenne a fixé à 21.000 le nombre de points de recharge pour véhicules électriques en Belgique, et ce d'ici 2020. Il y a donc encore du pain sur la planche.