Theo Francken se verrait bien reprendre le département de l’Asile et de la Migration

Quelles sont des ambitions de Theo Francken (N-VA) après les élections du 26 mai prochain ? L’ancien secrétaire d’Etat a été très vexé par ce que Maggie De Block (Open VLD) qui lui a succédé au département de l’Asile et de la Migration a déclaré au sujet de la politique qu’il a menée. Licencié en sciences pédagogiques, on lui prête aussi l’ambition de devenir ministre flamand de l’enseignement. Mais le veut-il vraiment ?

"Je n’ai rien à décider. C’est Bart De Wever le patron", a répondu Theo Francken par une pirouette lors de l’émission "Van Gils en gasten" (VRT). "Mon job est d'essayer de gouverner, de renforcer notre communauté et de concrétiser mes idéaux".

Selon Theo Francken, cela pourrait se faire aussi bien dans les départements de l’Asile et de la Migration ou à l’Enseignement. "La crise de l’asile est le plus grand projet pédagogique que vous puissiez réaliser dans votre vie. Si vous accueillez 50 000 personnes d’origine différentes, sur votre territoire, comme il est agréable de pouvoir dire nous allons tout mettre en oeuvre pour que ce soit une réussite".

Et s’il devait choisir ? "Après tout ce qui a été dit durant ces derniers mois, les attaques personnelles que j’ai dû subir et les coups bas, j’ai l'ambition de reprendre le département de l’Asile et de la Migration. Oui, c'est vrai".