Les arrêts des bus De Lijn à la gare de Bruxelles-Nord vont à nouveau être déplacés

Le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA) a annoncé que les arrêts des bus De Lijn de la gare du Nord de Bruxelles vont être temporairement déplacés à l'extérieur, sur la Place du Nord. Les syndicats de la société de transport public flamande avaient déposé un préavis de grève dans le Brabant flamand, dans l’espoir de provoquer une percée dans le dossier. Depuis des mois, les chauffeurs se plaignent de l'insécurité et du manque d'hygiène, liés notamment à la présence de migrants en transit. 

Depuis un certain temps, des migrants en transit dorment à nouveau dans la gare en attendant de pouvoir rejoindre le Royaume-Uni. D'après les syndicats, la situation mène à des problèmes d'hygiène et d'insécurité.

Une récente concertation n’avait apparemment pas mené à des réponses claires. Un préavis de grève a donc été déposé en front commun pour la province du Brabant flamand dont dépendent les lignes vers Bruxelles. Une nouvelle concertation est prévue mardi prochain.

"Nous voulons mettre la pression sur la direction et le ministre Ben Weyts pour qu’eux aussi insistent auprès de la Région bruxelloise pour trouver une solution à la problématique de la gare bruxelloise", avait expliqué Eddy Bronselaer du syndicat chrétien.

Ben Weyts ne veut plus attendre

Le ministre flamand de la Mobilité a annoncé vouloir déplacer les arrêts vers la Place du Nord, non loin des arrêts actuels. Ces derniers se trouvent dans une zone sous-terraine peu éclairée. "La Place du Nord est en plein air et offre suffisamment d'espace pour y installer des arrêts provisoires", a indiqué Ben Weyts. "Nous allons agir, sans attendre la permission de la Région bruxelloise", a-t-il précisé.

En novembre de l’année dernière, De Lijn avait décidé de ne plus laisser ses bus s’arrêter à la gare du Nord. Des arrêts provisoires autour de la station avaient alors été aménagés. La situation avait duré quelques semaines.  Une concertation avait finalement permis d'amener les garanties suffisantes pour replacer les arrêts à leur emplacement d'origine.  

La durée du nouveau déménagement des arrêts De Lijn n'a pas été déterminée. Les syndicats soulignent par ailleurs que leur préavis de grève, lancé pour la tenue d'une action dans deux semaines, tient toujours.