Le parquet anversois rouvre un “cold case” de 1997

Le parquet d'Anvers a rouvert l’enquête sur un meurtre datant de 1997. Il s'agit de l'assassinat d'Eve Poppe, 38 ans, pour lequel personne n'a jamais été condamné. Le parquet n'a pas précisé si de nouveaux indices étaient connus.

Le corps d'Eve Poppe avait été découvert dans son appartement le 9 septembre 1997 dans le quartier Luchtbal (photo) à Anvers. La victime semblait avoir été étranglée avec une corde et son corps présentait plusieurs coups de couteau au niveau de la poitrine.

"L'enquête menée à l'époque n'avait pas permis de percée", explique le parquet ce lundi. "Un expert légiste examine actuellement tous les 'cold cases' liés au parquet d'Anvers afin de déterminer si de nouvelles techniques pour examiner les traces ou empreintes sont utiles dans d'anciens dossiers. Après avis, le parquet a décidé de rouvrir l'affaire Eve Poppe."

Un juge d'instruction a été désigné pour suivre l'enquête. Un autre "cold case" datant de 1992 avait été rouvert récemment. Il s’agissait également du meurtre d’une femme d’Anvers. Un homme de 54 ans originaire de Deurne a été arrêté.