Nicolas Lambert

Les demandes de prime pour les voitures électriques se multiplient rapidement

Au cours des trois premiers mois de l’année 2019, quelque 230 demandes de primes pour des voitures électriques ont été introduites auprès des autorités flamandes, contre 415 demandes enregistrées pour l’ensemble de l’année 2018. Les demandes de primes pour les motos et cyclomoteurs électriques ont également le vent en poupe. Entre janvier et mars derniers, près de 900.000 euros de primes ont ainsi été sollicités.

"L’électrification de nos transports évolue dans la bonne direction", estime la ministre flamande à l’Energie, Lydia Peeters (Open VLD). "En mars, la part de marché des voitures entièrement électriques roulant en Flandre était de 2,23%. Pour la première fois, elle dépassait ainsi les 2%. Ce n’est de loin pas suffisant, mais la tendance est clairement à la hausse".

Entre janvier et mars 2019, un total de 444 primes ont été demandées : soit 230 primes pour les voitures électriques, 183 pour les cyclomoteurs électriques et 31 pour les motos électriques. Au total, cela représente un montant de 896.516 euros de subsides.

L’augmentation est avant tout significative pour les voitures électriques, puisque le nombre de demandes de primes est passé de 415 pour l’ensemble de l’an dernier à 230 pour les trois premiers mois de l’année 2019.

Le nombre de points de recharge a presque doublé

L’une des explications pour cette nette augmentation pourrait être l’arrivée sur le marché de la Tesla modèle 3. Depuis la mi-février, elles ont fait l’objet de 42 demandes de primes. Pour la Renault ZOE, il y a eu 32 demandes. Avec un total de 95 demandes depuis le début de l’année, la Nissan Leaf reste la voiture électrique la plus populaire auprès des utilisateurs privés en Flandre.

Mais pour gagner la confiance des utilisateurs et acheteurs, il faut augmenter le nombre de points de recharge de ces véhicules électriques. En l’espace d’un an, leur nombre a presque doublé : il est passé de 1.726 points en février 2018 à 3.047 points en février dernier.

Le déploiement des points de recharge suit ainsi les délais prévus initialement. D’ici fin 2020, il y aura 5.000 nouveaux points de recharge publics, précise la ministre Lydia Peeters.

A la date du 31 mars dernier, quelque 36.497 voitures électriques roulaient en Flandre. Près de 10.000 d’entre elles étaient entièrement électriques et les quelque 27.000 autres des hybrides à brancher, ce qui représente une proportion respective de 0,26% et 0,77%.

Pour le premier trimestre 2019, la part de marché des autos entièrement électriques est de 1,65%, alors qu’elle était de 0,82% pour l’ensemble de 2018.

© 2016 - Bas de Meijer / HH