Le Vatican veut fermer le couvent de Hal, mais les religieuses s’y opposent

Il reste trois sœurs Sacramentines au couvent de Hal, en Brabant flamand. C’est trop peu estime le Vatican, qui souhaite que le couvent flamand ferme ses portes. Mais les religieuses âgées de 30, 60 et 90 ans refusent de céder au bon vouloir de Rome, rapportent ce mercredi Het Nieuwsblad et De Standaard. Elles veulent attirer de nouvelles sœurs dans leur couvent.

"Nous ne sommes pas stupides. Nous restons dans notre couvent et si nécessaire nous changerons d’ordre. Nous songeons sérieusement à nous former à être béguines", expliquent les sœurs Marie-Madeleine (30 ans), Marie-Angela (60) et Imelda (90).

Une béguine vit dans la piété, elle appartient à une communauté religieuse laïque sous une règle monastique, mais sans former de vœux perpétuels. « Il n’y a donc plus de lien juridique avec Rome », expliquent les sœurs de Hal. En Flandre, il n’y a cependant plus de béguines depuis environ 20 ans.

D’après le Vatican, le couvent brabançon ne satisferait pas à un certain nombre d’autres normes, comme la différence d’âge maximale entre les nonnes.

Rome a envoyé un évêque néerlandais au monastère pour une "mission de contrôle" papale, mais les trois sœurs restent déterminées. "Nous gardons nos portes ouvertes pour les femmes seules. Les veuves, les divorcées, les célibataires: tout le monde est bienvenu". Douze chambres sont actuellement libres dans le couvent de Hal (photo).