Photo News 2019

Victor Campenaerts bat le record de l’heure en parcourant 55,089 km

L’Anversois de 27 ans a battu mardi le record de l'heure en cyclisme, sur le Vélodromo Bicentenario d'Aguascalientes, au Mexique. Le coureur de Lotto Soudal a parcouru 55,089 kilomètres en une heure. Il efface ainsi des tablettes le précédent record de 54,526 kilomètres établi le 7 juin 2015 à Londres par Bradley Wiggins.

Victor Campenaerts est parti sur des bases de 16 secondes par tour. Il a franchi la barre des 100 tours après 27 minutes (moyenne: 55,081 km/h). Après 30 minutes, il avait bouclé 27,550 km. Le coureur originaire de Wilrijk a passé le 30e kilomètre après 32:39.009, ce qui lui donnait une avance de 18 secondes sur le record de Wiggins.

Campenaerts a constamment roulé à une moyenne de 55,1 km/h. Ce qui lui permettait de passer les 40 kilomètres après 43:32.331, soit une avance de 24 secondes par rapport à Bradley Wiggins, détenteur du record jusqu’à mardi. A 10 minutes du terme, Campenaerts conservait un bon rythme (55,068 km/h). Il dépassait les 54,526 kilomètres de Wiggins au début de la dernière minute.

A la fin des 60 minutes, le compteur affichait 55,089 km, soit 563 mètres de plus que Wiggins en juin 2015. Campenaerts est le quatrième Belge à établir le record de l'heure, après Oscar Van den Eynde en 1897, Ferdinand Bracke en 1967 et Eddy Merckx en 1972. Le 'Cannibale' avait aussi choisi le Mexique, la capitale Mexico plus précisément, pour son record.

Photo News 2019

Spécialiste des épreuves contre le chrono

C'est d'abord contre d'autres chronos qu’a lutté Victor Campenaerts. Jusqu'à ses 16 ans, il pratiquait en effet la natation. Il s'est ensuite essayé au triathlon. Ce n'est qu'à 19 ans qu’il s'est mis au cyclisme. Aujourd’hui, le palmarès de Campenaerts, 27 ans, ne compte que des contre-la-montre. Champion d'Europe et de Belgique U23 en 2013, le natif de Wilrijk a remporté en 2015 le Duo Normand en compagnie de Jelle Wallays. Un an plus tard, il devenait champion de Belgique chez les seniors et manquait de peu le titre de champion d'Europe à Plumelec, où il n'était devancé que par l'Espagnol Jonathan Castroviejo.

Ce n'était que partie remise: en 2017, à Herning, il décrochait le titre européen, précédant pour 2 petites secondes le Polonais Maciej Bodnar. Son année s'était ouverte avec une victoire - le chrono bien sûr - au Tour d'Andalousie. L'année 2018 fut sans doute celle de la consécration. Non seulement Campenaerts confirmait son titre européen, battant pour 1 seconde Castroviejo, et récupérait ses lauriers en Belgique, mais il montait aussi sur la troisième marche du podium des Mondiaux d'Innsbruck, derrière deux spécialistes du chrono comme l'Australien Rohan Dennis et le Néerlandais Tom Dumoulin.

C'était la première médaille belge dans un Championnat du monde du contre-la-montre. Ces résultats firent germer l'idée de s'attaquer au record de l'heure, détenu depuis 2015 par Bradley Wiggins. Son équipe, Lotto Soudal, lui donna carte blanche. Ce qui lui permit d'effectuer un stage de deux mois en Namibie début 2019.

Il revint en Europe le temps d'une course, Tirreno-Adriatico, où il réalisait le chrono de clôture, avant de partir pour le Mexique peaufiner sa préparation et s'adapter aux conditions. Un défi relevé avec succès ce mardi sur le Vélodromo Bicentenario d'Aguascalientes, à 1.878 mètres d'altitude.

Photo News 2019