Un policier abat sa famille à Wijnegem, probablement avec son arme de service

Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’agent de police a tué ses deux enfants et sa femme avec une arme à feu, qui était probablement son arme de service. C’est ce qu’indique le parquet anversois. Les faits tragiques se sont produits à Wijnegem. D’après les informations obtenues par VRT NWS, ils auraient fait suite à une violente dispute. L’homme a ensuite retourné l’arme contre lui. Il a succombé à ses blessures.

Peu après minuit, jeudi, la police a été appelée pour une fusillade dans un café à Wijnegem (photo), en province anversoise. Un homme venait d’abattre sa femme avec une arme à feu et tentait de mettre fin à ses jours. Il a été grièvement blessé. Transporté à l’hôpital, il a succombé à ses blessures dans le courant de la nuit.

Peu après l’incident tragique dans le café, les corps des deux enfants du couple ont été découverts au domicile familial. Le garçonnet de 9 ans et la fillette de 11 ans ont été abattus.

D’après le parquet d’Anvers, l’homme - qui travaillait déjà depuis de nombreuses années pour la police anversoise - aurait d’abord tué ses enfants, avant de se rendre au café où travaillait son épouse. Il est probable qu’il ait utilisé son arme de service pour commettre son triple meurtre.

Normalement, les agents de police ne sont pas autorisés à ramener leur arme de service à la maison, à moins d’avoir reçu l’autorisation de leur chef de corps. Mais d’après la police locale d’Anvers, l’agent n’aurait pas reçu ce type d’autorisation.