(c) Nico Vereecken / PhotoNews

Anderlecht et La Gantoise se quittent sur un nul blanc

Anderlecht, cinquième, accueillait La Gantoise, sixième, dimanche au Stade Constant Vanden Stock, dans le cadre de la cinquième journée des playoffs 1. Les deux équipes avaient récolté... zéro point lors des quatre journées précédentes. Après le nul blanc de ce dimanche, elles en ont enfin marqué un, sans pour autant avancer au classement.

Ce match était un peu une répétition générale avant la finale de la Coupe contre Malines le 1er mai au Stade Roi Baudouin, pour les Buffalos.
C'était aussi et surtout, le premier du T1 intérimaire des mauves Karim Belhocine, qui était cependant déjà monté au créneau après l'éviction de Hein Vanhaezebrouck.

Les spectateurs qui espéraient un feu d'artifice, exclusivement sportif, cette fois, ont été déçus. En première mi-temps, du moins.

Anderlecht avait certes le plus souvent le ballon dans ses rangs, mais pour ne pas en faire grand-chose, au point que c'est même La Gantoise qui a failli ouvrir la marque par Giorgi Chakvetadze à la 32e minute.

Bien servi par Roman Yaremchuk, le Géorgien a toutefois tiré à côté.
La deuxième mi-temps a heureusement été plus intéressante, même si aucun but n'a été marqué.

La faute à la transversale, qui empêcha Yari Verschaeren de convertir victorieusement un assist de Yannick Bolasie à la 63e, et au poteau, qui renvoya un puissant tir des 25 mètres de Roman Bezus à la 82e minute.

Mais aussi la faute, ou plutôt le mérite, de l'ancien portier d'Anderlecht Thomas Kaminski, qui neutralisa superbement un ultime essai de Verschaeren à une minute de la fin du temps règlementaire.
 

(c) Nico Vereecken / PhotoNews