Désigné président de 3 bureaux de canton le 26 mai, il attaque l’Etat belge en justice

Un juge de paix de Courtrai (Flandre occidentale) attaque l’Etat belge en justice parce qu’il devra présider trois bureaux de canton dans la commune d'Avelgem lors des élections fédérale, régionale et européenne du 26 mai prochain.

En principe, les présidents de bureaux de canton sont de droit des magistrats. 

Selon le juge de paix Christophe Robbe, ce n'est pas légal de devoir assumer la présidence de 3 bureaux. Il n’accepte que de présider un seul bureau. Le juge de paix demande une indemnisation si on l’oblige tout de même à le faire. 

Le dimanche 26 mai prochain, habitants d'Avelgem voteront encore sur des bulletins papier et le juge de paix craint qu'il ne doive faire des heures supplémentaires s'il doit être président de ces trois bureaux de canton.

Le juge de paix veut être indemnisé s'il doit quand même s'acquitter de cette tâche. Il dit qu'il le fera de toute façon, qu'il obtienne gain de cause ou non devant les tribunaux. Sa plainte sera traitée ce vendredi.