Un tout nouveau "trambus" hybride dans la périphérie nord de Bruxelles

De Lijn mettra en service dès septembre un nouveau moyen de transport: le trambus. Quatorze exemplaires de ces bus particulièrement longs sillonneront la périphérie nord de Bruxelles, depuis l'hôpital universitaire de l'AZ VUB à Jette jusqu'à l'aéroport de Zaventem via Brussels Expo et Vilvorde.

"Ces véhicules ont le potentiel pour remplacer quotidiennement jusqu'à 10.000 voitures", a déclaré mardi le patron de la société flamande de transport public, Roger Kesteloot, à l'occasion de la présentation du premier exemplaire du "trambus".

Ce mode de transport combine les avantages d'un bus avec ceux d'un tram, a pour sa part souligné le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA). Le trambus offre la flexibilité d'un bus mais présente des dimensions dignes d'un tram avec ses 24 mètres de long, soit le double d'un bus normal, et sa capacité de 137 voyageurs.

"Ces trambus vont contribuer à démêler le nœud qui existe en matière de mobilité dans la périphérie nord", estime Marc Descheemaecker, président à la fois de De Lijn et de Brussels Airport Company.

Les véhicules, construits par l'entreprise flamande Van Hool à Koningshooikt, ont une motorisation hybride et devraient permettre d'économiser quelque 200.000 litres de diesel par an, selon De Lijn.