Des influenceurs chinois visitent la Belgique pour en faire la promotion

Douze "influenceurs" chinois ont commencé mardi, à Anvers, leur voyage de sept jours à travers la Belgique. Les visiteurs ont pour mission de promouvoir la Belgique auprès de leurs millions d'abonnés sur les réseaux sociaux chinois. Leurs visites, repas et nuitées sont prises en charge par les autorités belges.

La visite s'inscrit dans le cadre du projet "Treasure Hunters Europa" de l'entreprise belgo-chinoise Atlas International Culture, soutenu par les Régions, la Ville d'Anvers et la campagne "La Belgique. Autrement phénoménale" de l'autorité fédérale.

"Nous avons mené un projet semblable l'an dernier, qui a provoqué pas mal d'interactions sur les réseaux sociaux chinois", a indiqué Caroline Joris, attachée à la Cellule Campagnes d'information de la Chancellerie du Premier ministre.

Après Anvers, la délégation devait visiter notamment le circuit de Spa Francorchamps, Durbuy, Charleroi, Namur et Luxembourg. Le voyage se terminera à Bruxelles avec notamment un atelier sur le chocolat, un diner privé à l'Atomium et une visite du musée la bande dessinée.

A Anvers, des parcours de découverte de la mode - avec la rencontre du créateur anversois Christian Wijnants - et du quartier diamantaire étaient au programme. Les influenceurs chinois posteront leurs photos et messages sur le site de microblogging Weibo, la plate-forme de streaming Yizhibo ou encore le réseau social WeChat, qui compte plus d'un milliard d'utilisateurs. Les visiteurs sont inconnus en Europe, mais affichent sur ces médias des millions de "followers".