La vente de tabac sera interdite à tous les mineurs d’âge

Juste avant de suspendre ses activités, à un mois des élections régionales, fédérales et européennes, la Chambre a adopté ce jeudi à l'unanimité - sauf l'Open VLD qui s'est abstenu - une proposition de loi de la N-VA visant à interdire la vente de tabac aux mineurs d'âge. Jusqu'ici, la vente de tabac était interdite seulement aux mineurs de moins de seize ans.

L'adoption de la proposition, intervenue in extremis lors de la dernière séance de la Chambre de la législature, constitue une surprise parce que le texte avait été rejeté en commission de la Santé. Techniquement, la séance plénière était invitée à se prononcer jeudi sur le rapport des votes en commission qui avait conclu au rejet du texte.

Or, ce rapport a à son tour été rejeté ce jeudi en séance plénière. Traditionnellement, en cas de rejet par la séance plénière, la proposition doit alors être réexaminée en commission. Mais aucune réunion de commission ne figure plus au calendrier de la Chambre. Faisant appel au règlement, la cheffe de groupe cdH Catherine Fonck a souligné que la proposition de loi pouvait aussi directement être examinée en séance plénière.

Il n'y a pas eu de discussion sur la proposition de loi qui a été adoptée dans la foulée. Sur Twitter, Catherine Fonck a souligné l'attitude de vote des libéraux flamands - le parti de la ministre de la Santé Maggie De Block -, qui a fait privilégier les intérêts économiques au détriment des enjeux de santé publique.

La Chambre prend congé d'une série de figures marquantes

A un mois du terme de la législature, la Chambre a adopté jeudi une soixantaine de textes qui restaient pendants. Ce faisant, elle a suspendu ses activités au maximum jusqu'à la convocation, fin juin ou début juillet, de la nouvelle assemblée qui sera sortie des urnes le 26 mai prochain. Entretemps, les assemblées pourront avoir été dissoutes à la faveur de l'adoption par les trois branches du pouvoir législatif d'une liste d'articles de la Constitution révisables lors de la prochaine législature.

La Chambre a pris congé d'une série de parlementaires qui ne reviendront plus, soit parce qu'ils ne se présentent plus aux élections, soit qu'ils ne sont plus en position éligible. Parmi ceux qui terminent leur longue carrière politique, on soulignera le départ de l'ex-ministre socialiste Laurette Onkelinx. Elle met un terme à 32 ans de carrière politique.

On notera aussi les départs des ex-chefs de groupe cdH Francis Delpérée et Christian Brotcorne. Du côté d'Ecolo, c'est Marcel Cheron qui quitte l'assemblée après une carrière parlementaire de 27 ans. Enfin, ce jeudi était également la dernière séance, après 30 ans de carrière parlementaire, pour le président de DéFI Olivier Maingain, qui reste bourgmestre de Woluwe-St-Lambert.

Du côté flamand, le député Eric Van Rompuy (CD&V) prend sa retraite à l'issue d'une carrière politique de 33 années. C'est également le cas de l'ex-chef de groupe SP.A Dirk Van der Maelen après 30 ans de carrière parlementaire et des députés Hans Bonte (SP.A) et Peter Vanvelthoven (SP.A).