Hilde Crevits concurrencera Bart De Wever à la ministre-présidence flamande

Le CD&V fait de Hilde Crevits sa candidate à la ministre-présidence du gouvernement flamand, rapporte ce vendredi le quotidien De Tijd. L’information a aussi été obtenue de source fiable par VRT NWS. Crevits est actuellement ministre régionale de l'Enseignement et jouit d’une grande popularité en Flandre, comme l’indiquait le récent baromètre politique réalisé notamment à la demande de la VRT. Elle devient ainsi officiellement la concurrente de Bart De Wever (N-VA), seul à s'être jusqu’à présent déclaré ouvertement candidat ministre-président.

Ni le parti démocrate-chrétien flamand, ni le cabinet de Hilde Crevits n'ont confirmé l'information ce vendredi. Ceux-ci renvoient au congrès électoral du parti, prévu ce dimanche 28 avril à Genk (Limbourg).

D'après les sources interrogées par De Tijd, le président du CD&V, Wouter Beke, ne devrait en revanche pas se présenter comme candidat Premier ministre, ce qu'a fait Jan Jambon pour la N-VA. "Ce serait vu comme trop prétentieux", explique-t-on dans les cercles CD&V.

Les derniers sondages donnent en effet à la N-VA près du double des voix du CD&V. En profilant Hilde Crevits pour la ministre-présidence flamande, le CD&V espère revenir davantage au centre du jeu, qui apparait jusqu'ici en Flandre surtout comme un match entre la N-VA et Groen.

Hilde Crevits avait déjà été désignée comme tête de la liste CD&V en Flandre occidentale pour les élections régionales flamandes.

Bart De Wever (au centre) et l'actuel ministre-président flamand Geert Bourgeois (à g.)