AFP or licensors

Les Affaires étrangères déconseillent les voyages non-essentiels au Sri Lanka

Les Affaires étrangères ont modifié leurs consignes aux voyageurs à la suite de la série d’explosions qui se sont produites le dimanche de Pâques dans diverses localités au Sri Lanka. Le ministère déconseille maintenant tous les voyages non-essentiels au Sri Lanka, comme l’indique depuis ce vendredi midi le site du Service public fédéral. Les tour-opérateurs ont pris des dispositions à la suite de cet avis.

Cette décision fait suite aux huit explosions qui ont frappé Colombo, Negombo et Batticaloa dimanche dernier, et qui ont fait 253 morts. Vendredi matin, la police sri-lankaise a indiqué craindre de nouvelles attaques terroristes. D'après les informations des services de renseignement, les islamistes voudraient frapper des mosquées fréquentées par des adeptes du soufisme, un courant traditionnel de l'islam.

"Divers terroristes sont activement recherchés et il y a un risque que de nouvelles attaques se produisent dans le pays. ll n'est pas impossible que des tensions communautaires se ravivent", précisent pour leur part les Affaires étrangères.

A la suite de cet avis modifié, TUI a décidé d'annuler tous ses voyages au Sri Lanka dans les deux prochaines semaines, a indiqué le tour-opérateur par communiqué, précisant que tous les voyageurs concernés seraient informés "dans les plus brefs délais". "Il y a actuellement 11 voyageurs de TUI au Sri Lanka, trois d'entre eux reviennent comme prévu en Belgique ce week-end. Le tour-opérateur contactera les huit autres voyageurs afin de leur permettre de revenir plus tôt en Belgique et fera le nécessaire en ce sens", ajoute le communiqué.

AFP or licensors

Thomas Cook a quant à lui un peu moins de 10 clients sur place. Le tour-opérateur est en train de s'organiser pour prendre contact avec eux tandis que ceux qui doivent s'y rendre peuvent annuler ou réserver un autre vol gratuitement. Aucun autre nouveau voyage vers le Sri Lanka n'est pour l'instant mis en vente.

Du côté de Connections, 25 clients de l'agence séjournent pour l'instant dans le pays. "Nous les contactons tous individuellement pour les prévenir de la modification de l'avis de voyage", précise le porte-parole Frank Bosteels. "Pour ceux qui souhaiteraient rentrer en Belgique, nous organiserons un retour via le premier vol disponible."

Les voyageurs qui auraient planifié un voyage au Sri Lanka dans le mois à venir ont le choix de reporter celui-ci, changer de destination ou l'annuler.