Nicolas Maeterlinck

Les gobelets jetables seront interdits aux fêtes de quartier et festivals

Dès l’an prochain, les organisateurs d’événements locaux ou de plus grande envergure en Flandre ne seront plus autorisés à servir des boissons dans des gobelets en plastique à usage unique, des bouteilles en plastique ou des cannettes. L’an dernier, le gouvernement flamand a décidé de s’attaquer au problème des emballages et conteneurs à usage unique, dans le but notamment de limiter les déchets de plastique si nocifs pour l’environnement. Cette décision a maintenant été concrétisée pour la pratique et concernera les organisateurs de tous types d’événements.

Les organisateurs de grands festivals tout comme les responsables de petites fêtes de quartier devront, dès l’an prochain, servir de la bière, des boissons rafraichissantes ou de l’eau dans des gobelets réutilisables. Sinon ils enfreindront à l’interdiction du gouvernement flamand de distribuer des conteneurs ou gobelets à usage unique.

"En plus de cela, les boissons devront être achetées dans des bouteilles de verre avec vidange, ou servies avec un système post-mix", indique la Société flamande des déchets Ovam. "La même chose est valable pour les bières qui devront être servies du fût ou de bouteilles de verre, dans des verres".

Les organisateurs pourront ignorer l’interdiction de gobelets jetables, "mais alors ils devront récolter le flot de déchets à 90%. D’ici 2022 même à 95%", indique Jan Verheyden, porte-parole de l’Ovam. "Ce sont les organisateurs qui devront prouver qu’ils l’ont fait".

"Des années d’expérience et de projets nous ont démontré que le fait de placer des bacs de tri devant les podiums n’aide pas à recycler. "La récolte des verres utilisés peut éventuellement fonctionner si l’on applique un système de vidange pour récupérer tout ce qui a été distribué", précise l’Ovam.